Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les Ecuries du Pato

Quelques nouvelles qui nous réjouissent :

Marie, vaillant capitaine et porte drapeau de notre sport préféré s'est réveillée. Des examens plus poussés ont été réalisés qui ont amené aux retraits des tubes. (Ouf… On sait tous que ce n’est pas toujours très confortable, même si c’est vital…) Ensuite Marie a recommencé à parler. Elle voit et entend (tous vos encouragements). Enfin, cerise sur le gâteau, son fils lui rendra visite d’ici peu.

Le rose reprend des couleurs à Agon-Coutainville. Continuons d’envoyer nos ondes positives et notre soutien en Normandie, que Marie récupère maintenant au plus vite.

Big applause for you, Marie.

retour en arrière : le 29 octobre 2014 :

La cavalière Marie Quétier, joueuse de horse-ball en équipe de France a été victime d'une chute ce mercredi alors qu'elle s'entraînait à Agon-Coutainville.

Marie Quétier, 43 ans, a fait une chute alors qu'elle était à l'entraînement ce mercredi après-midi sur le terrain de son club à Agon-Coutainville. La cavalière, blessée à la tête et à une épaule, a été transportée au centre hospitalier universitaire de Caen par l'hélicoptère de la sécurité civile Dragon 50.

Marie Quetier est membre de l'équipe de France de horse-ball. Elle détient 10 titres de championne de France et sept titres de championne d'Europe avec son équipe. Elle est à la tête du club de horse-ball d'Agon-Coutainville, club champion de France 2014.

( journal ouest France du 29 octobre 2014)

#marie quetier, #horse ball, #ecuries du pato, #helene33660

Des nouvelles de Marie Quétier
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Normandie Magazine 03/03/2015 15:06

Bonjour,
Normandie Magazine est heureux de l'utilisation de sa Une de couverture avec Marie Quétier et surtout de ces bonnes nouvelles.
Nous l'aurions été encore plus avec un lien sur notre site : www.normandie-magazine.fr ainsi que le crédit photo pour Nicolas Chagnon qui a réalisé ce beau cliché spécialement pour nous.
Cordialement
La rédaction de Normandie Magazine

Hébergé par Overblog